A propos du gang

Pensée et fabriquée à Paris, plus qu’une marque de vêtements, C’EST UN ETAT D’ESPRIT.

 
 
 

UNE MARQUE ÉTHIQUE et 100% Made in france

L’impact social et ENVIRONNEMENTAL

C’est lorsque j’ai été personnellement confrontée aux inégalités hommes-femmes à la suite de mon congé maternité, qu’est née mon envie de se sortir de ce schéma professionnel. Révoltée par les disparités salariales, je décide en 2016 de me lancer dans l’aventure entrepreneuriale avec comme objectif de contourner les obstacles touchant à la progression de carrière et crée par moi-même une chance équitable dans ce monde des affaires dominé par les hommes.

Toujours passionnée par la mode, c’est tout naturellement que je décide de créer une marque de vêtements responsable et engagée pour le droit des femmes.

Je souhaite développer une marque inspirante, aux valeurs #Womenpower qui valorise les femmes et l’entreprenariat féminin. Il m’était insupportable de continuer de travailler avec acharnement, sachant très bien que je serais un jour où l’autre confrontée à ce fameux plateau de verre. J’ai décidé de devenir entrepreneuse afin de contourner les obstacles touchant à la progression de carrière, de mieux concilier vie personnelle et vie professionnelle et de gagner en indépendance. 

Toutes les créations sont pensées et fabriquée à la main dans un atelier parisien. Une façon de limiter non seulement l’empreinte carbone, mais également de m’assurer des bonnes conditions de travail des femmes avec qui je travaille. Une rémunération équitable et des conditions de travail sécurisés sont primordiales.

Mes clientes aussi participe à ce projet, elles changent leur façon de consommer et deviennent ainsi actrice de cette mode responsable. Gang de filles ce sont autant mes clientes, que les couturières, les mannequins ou les entrepreneuses avec qui je travaille. Et confectionner des vêtements de grande qualité, avec des matières fabriquées de manière durable et qui résistent aux années qui passent sont la raison pour laquelle le Vintage et l’intemporel sont des inspirations du Gang.

 
Marine Le Quentrec, fondatrice de Gang de filles

Marine Le Quentrec, fondatrice de Gang de filles

MANIFESTO

À toutes les femmes libres, libres de leurs choix, de leurs actes et de leurs paroles.

Celles qui vibrent, qui s’enflamment et ne demandent pas la permission.

Aux femmes qui osent, qui prennent des risques.

À vous, les déraisonnables, les joueuses, les insouciantes.

À vous qui vivez à mille à l’heure sans regarder dans le rétro.

À celles qui rient fort et se fichent du regard des autres.

À toutes ces femmes qui aiment se sentir belles et différentes.

À vous les créatives, les aventurières, les rêveuses, les intrépides et les têtes brûlées.

Gang de filles vous réunit et crée pour vous des vêtements dans lesquels vous vous sentez bien, fortes et invincibles telles des super héroïnes.

 
Gang de filles, t-shirt #filledugang
 

LA CRÉATRICE

Gang de Filles c’est l’histoire d’un Gang, d’une communauté, qui commence par celle de Marine. Depuis toute petite elle dessine tout, tout ce qui se trouve devant elle. Les paquets de cigarettes sur les tables des cafés, les visages des membres de sa famille, les vitrines des boutiques de créateurs et les rues parisiennes.

A 8 ans, elle part vivre à Tokyo avec ses parents. Une expérience inoubliable qui va la changer à jamais, l’ouvrir au monde et à sa diversité. De retour en France, et des souvenirs pleins la tête, elle commence le dessin, la poterie et la sculpture. elle ne quitte plus ses crayons et commence à s’intéresser à l’Art.

Fille d’artiste, elle apprend la peinture et passe ses weekends en brocantes avec sa mère à retaper de vieux meubles, poncer, vernir, et transformer. Elle grandit avec cette femme forte et combative, qui sera pour elle un modèle sans faille.

Petit à petit, elle développe un amour pour le style rétro des années 50 à 90. Les vieilles Mercedes, les tourne disques, les meubles en formica, et les rollers à 4 roues se mêlent aux motos, tatouages et aux blousons en cuir pour définir ce qui l’anime vraiment au fond… un mélange de féminité et de rébellion.

Après une prépa de 2 ans en Arts plastiques avec option Histoire de l’Art, elle intègre l’Atelier Chardon Savard, une brillante école de stylisme parisienne. Elle y perfectionne son coup de crayon, mais apprend surtout à aller au bout de ses idées, à pousser la création à son maximum, pour apprendre à se libérer des dictats et à avoir une vision plus large de la mode et de ses possibles.

Sa dernière année sera d’ailleurs entièrement dédiée à la création de sa collection personnelle, sur le thème du Japon.

Son diplôme en poche, elle veut tout voir, tout découvrir et travaille aussi bien avec de grands noms de la haute couture que dans la lingerie ou le prêt-à-porter.